Le campagne de recensement 2022 est lancée aujourd’hui à Valence. Elle durera jusqu’au 26 février. Les agents recenseurs vont sillonner la ville afin de faire remplir de nouveaux formulaires contenant quelques questions plutôt embarrassantes.

« Régime alimentaire », « Contenance de la machine à laver » ou encore « Température moyenne du logement » sont quelques exemples des champs qui devront être remplis par les recenseurs de la mairie durant un peu plus d’un mois en plus ees traditionnels « Nom », « Prénom », « Date de naissance ». Des informations plus ou moins anodines mais qui peuvent choquer de prime abord.

Les questionnaires sont bien plus long à remplir. Il y a presque deux fois plus de questions que lors de la précédente campagne de recensement. Nous serons vigilant pour éviter toute erreur.

Emma Comté-Defoi, responsable de la campagne de recensement à Valence

Cette nouvelle mouture du questionnaire a été élaborée par l’INSEE en partenariat avec plusieurs groupes industriels afin « de mieux identifier les comportements et habitudes des Français ». Malgré la vocation sociale et sociétale de cette démarche, certaines nouveautés laissent perplexe.

Parmi les renseignements demandés, les plus sensibles sont sans aucun doute ceux ayant attrait à la vie privée voire intime des citoyens. « Marque de brosse à dents utilisée », « Nombre d’ampoules basse- consommation du logement » et « Date de la dernière relation sexuelle » font partie de ces questions qui peuvent gêner.

Trois jours de formation ont été nécessaires pour bien assimiler et comprendre toutes les questions que nous devrons poser. Nous avons également reçu beaucoup de conseils pour optimiser le taux de réponses aux questions les plus intimes.

Luka Lepin, recenseur valentinois
L’équipe de recensement de Valence

En effet le système de rémunération a été réfléchi pour pousser les recenseurs à remplir les questionnaires vite et bien. Chaque formulaire devra être complété en moins de 12 minutes sur la tablette tactile du recenseur pour qu’il obtienne des points qui lui permettront de débloquer des paliers de rémunération. Un genre d’interrogatoire sous pression.

Les Valentinois n’auront donc que très peu de temps pour répondre aux quelques 82 questions en tout genre que contient le formulaire. Certaines informations demandées laissent perplexe quant à l’utilisation qui en sera faite par l’INSEE. On retient notamment celles-ci :

  • Sens de déroulement du papier toilette (par l’avant ou par l’arrière) ?
  • Façon de tartiner le beurre (en coupant la motte ou en raclant la motte) ?
  • Aspirateur avec ou sans fil ?
  • Crayon à papier ou crayon de papier ?
  • Pain au chocolat ou chocolatine ?
  • Le lait avant ou après les céréales ?
  • Chaussette, chaussette, chaussure, chaussure ou chaussette, chaussure, chaussette, chaussure ?

Tant de questions qui passionnent les français et qui seront étudiées et décortiquées avec minutie par les ingénieurs de l’INSEE. Les résultats de cette grande étude ne seront malheureusement pas disponibles avant le printemps 2023. Le suspens reste entier.

Courage aux recenseurs tirés au sort qui vont affronter le froid pour venir sonner chez vous

Pour plus d’info : https://www.valence.fr/fr/valence-pratique/etat-civil/recensement-de-la-population-1.html

Laisser un commentaire