34 C
Valence
samedi 20 juillet 2024
AccueilInfo localeDrôme - Des restrictions d'eau déjà envisagées pour cet été

Drôme – Des restrictions d’eau déjà envisagées pour cet été

Alors que les départements de la Drôme et de l’Ardèche traversent leur printemps le plus pluvieux depuis 30 ans, ils ne sont toujours pas à l’abri de la sécheresse pour les mois à venir.

Cela paraît totalement invraisemblable mais c’est pourtant la réalité décrite dans un rapport de la Commission Départementale des Cours d’Eau, des Nappes Phréatiques et de la Pluie (CDCENPP) qui devrait paraître dans les jours qui viennent. L’excédent d’eau reçu ces derniers mois risque de ne pas couvrir les besoins sur Juillet et Août.

Les experts de la CDCENPP base leur étude sur des données issues des municipalités du département et leur conclusion est sans équivoque : « des restrictions seront obligatoires pour garantir l’approvisionnement en eau des secteurs prioritaires ».En

En effet, les nappes phréatiques de la région étaient déjà pleines dès le début des épisodes pluvieux du mois d’Avril, les 178 cm de précipitations tombés depuis n’ont donc pas pu être stockés en prévision de cet été. Le problème est d’autant plus grave que la vingtaine de projets de construction de mégabassines ont été annulés ou reportés suite aux émeutes de Sainte-Soline.

Sans cette forte mobilisation des écolos, nous aurions pu stocker toute cette eau pour ensuite la redistribuer aux gros producteurs qui nous nourrissent.

Josefa Luce, Porte parole des gros consommateurs d’eau de la Drôme et présidente de Coca-Cola Drôme.

La commission départementale ne se cantonne pas à constater la présence de risque de sécheresse mais fait également des propositions pour minimiser son impact et sensibiliser la population. Bien-sûr, les classiques « fermer le robinet quand on se lave les dents » et « faire pipi sous la douche » sont toujours de vigueur mais sont aujourd’hui accompagnés de nouveaux conseils.

Par exemple, l’agence déconseille l’utilisation de récupérateurs d’eau sur les gouttières des maisons. Cela « limiterait l’absorption des eaux de pluie par le sol vers les réserves d’eau souterraines ». Exit le gros mètre cube d’eau sous votre cabane de jardin. Laissez l’eau s’écouler naturellement.

Il est également conseiller de ne tirer la chasse d’eau qu’au moment de la grosse commission. Selon des études ce geste permettrai d’économiser jusqu’à 10% sur votre facture d’eau. Bien évidemment les piscines sont à bannir et à remplacer par des « aspersions rafraîchissantes avec l’eau de rinçage de vos légumes, par ailleurs très nourrissante pour la peau ».

Coté filière professionnelle, les paysagistes sont encouragés à utiliser des variétés de plantes à faible besoin hydrique pour les aménagements des jardins drômois. Les Cactaceae, Dionaea, Hydnora africana et Amorphophallus titanum vont donc rapidement intégrer les ronds points et jardins des municipalités.

En attendant les fortes chaleurs et les premières restrictions d’eau, profitez de la pluie qui s’abat encore sur notre région car comme disait le grand scientifique J-C Vandamme : « L’eau, dans 20-30 ans, il n’y en aura plus « .

Laisser un commentaire

RELATED ARTICLES

POPULAIRE

A (RE)LIRE

Commentaires