22.3 C
Valence
lundi 20 mai 2024
AccueilInfo locale Ils divorcent à cause d'une erreur dans un jeu de société

[DRAME] Ils divorcent à cause d’une erreur dans un jeu de société

Ils s’aimaient mais tout a basculé au cours d’une partie de Trivial Pursuit entre amis.

Cette histoire nous a été transmise par notre reporter spécial à Beaumont-les-Valence. Les prénoms utilisés ont été modifiés pour garantir l’anonymat des protagonistes.

En arrivant à cette tragique soirée, Pierre et Leslie, la trentaine, sont amoureux et mariés depuis peu. Ils ne savent pas encore que tout va basculer.

Leslie est ardéchoise originaire de Privas. Pierre a toujours vécu à Beaumont-les-Valence. Ils sont tout deux fiers de leurs origines et fiers de faire exception aux historiques querelles entre drômois et ardéchois.

Invités chez un couple d’amis mi-janvier, Pierre et Leslie ne se doutaient pas que cette soirée allait changer leur vie.
Fabien, meilleur ami de Pierre et hôte du soir, raconte le début de soirée :

On avait prévu une raclette, ils adorent ça ! Juste après le dessert, nous avons décidé de faire un jeu. On tombe tous d’accord pour un Trivial Pursuit édition Rhône-Alpes, ma tante me l’a offert à Noël !

Chaque joueur choisit son camembert et le dé est jeté.
La partie démarre bien pour Leslie qui est incollable sur les questions « Culture régionale ». Pierre s’agace et commence à insinuer que son épouse triche.

Au début sur le ton de la rigolade, les reproches ont commencé à devenir plus sérieux.

Une question sur l’origine de la caillette va continuer à semer la discorde dans le couple, tout deux revendiquant la paternité de ce plat à leur département de cœur.

La situation est tendue et dérape totalement quand la carte « Gastronomie » n°168 est tirée :

De quelle ville est originaire la boisson pétillante appelée Clairette ?

Pierre est sûr de lui et hurle « DIE ! » mais la réponse donnée par le jeu est tout autre : Aubenas

Pierre crie au scandale et tire une autre carte « Gastronomie » :

Quelle ville est devenue célèbre pour son nougat ?

Pierre hurle de nouveau : « MONTELIMAR ! » mais le jeu le contredit une nouvelle fois : Privas.

Leslie ne peut pas s’empêcher de rire à pleine gorge de la mésaventure de son compagnon ce qui n’arrange pas la situation, bien au contraire. Pierre entre dans une colère noire et tape du poing sur la table en vociférant des insultes plus ou moins fleuries

Fabien se souvient :

Je ne savais plus où me mettre, je n’avais jamais vu Pierre dans cet état

Pierre jette alors le dé à la figure de Leslie et tire frénétiquement plusieurs autres cartes qui viennent toutes égratigner sa fierté drômoise :

Dans quel département se trouve la station du col du Rousset ?
Réponse : en Ardèche

Où se situe le musée de la chaussure ?
Réponse : à Annonay

Parmi les propositions suivantes, qui est considéré comme « proche de ses sous » ? L’Ardéchois ou le Drômois?
Réponse : Le Drômois

C’en est trop pour Pierre qui quitte la pièce rouge de colère en insultant copieusement sa compagne. Fabien est scotché :

On a entendu des portes claquer et la voiture démarrer en trombes.
Il n’a même pas pris le temps de finir son infusion. Notre soirée était ruinée…

Leslie est choquée mais pense que tout s’arrangera.
Elle retrouvera le soir même une lettre de demande de divorce sur la table de leur cuisine… Pas de Pierre à l’horizon.

D’après des proches du couple, depuis cette soirée Pierre se serait exilé dans la grotte de Choranche pour « se reconnecter à ses racines drômoises ».
Selon la même source, la procédure de divorce serait en cours.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Valence sur les erreurs criminelles retrouvées dans cette édition du célèbre Trivial Pursuit.

D’après les premiers éléments de l’enquête, cette édition spéciale aurait été piratée par un groupuscule indépendantiste ardéchois mais aucune piste n’est écartée.

250000 boîtes de jeux seraient concernées. Les autorités demandent de signaler tout individu vu en possession de ce jeu de société, « question de sûreté nationale ».

RELATED ARTICLES

POPULAIRE

A (RE)LIRE

Commentaires