15.8 C
Valence
vendredi 19 avril 2024
AccueilInternationalPénurie de graphène : des retards de livraison pour les 4e doses

Pénurie de graphène : des retards de livraison pour les 4e doses

Le marché du graphène a explosé depuis la commercialisation des premiers vaccins contre le Covid-19 et la généralisation du port du masque. Malgré les efforts des producteurs, un déficit de plusieurs milliers de tonnes est à prévoir dans tous les secteurs utilisant cette ressources, notamment dans le milieu médical.

Graphène et oxyde de graphène sont des éléments encore inconnus du grand public il y 2 ans de ça. Aujourd’hui, personne ne peut nier leur existence et leur rôle durant cette épidémie de Covid-19. Le graphène est partout, n’en déplaise à ses détracteurs. Vaccins, masques, respirateurs, tests PCR et antigéniques, l’épidémie a été une aubaine pour la petite vingtaine de producteurs qui se partagent le marché mondial.

Ce matériau récemment découvert (2004) a fait la fortune de quelques investisseurs qui se sont pliés en quatre pour fournir des quantités astronomiques de graphène demandées notamment par les grands laboratoires pharmaceutiques comme Pfizer et Moderna. Aujourd’hui, leur modèle de production s’essouffle et les retards de livraison s’accumulent. La cause : les débouchés pour le graphène qui sont de plus en plus nombreux. Dans ce contexte, les géants pharmaceutiques n’ont plus la priorité auprès des producteurs.

En effet, le graphène est utilisé en très grande quantité dans les batteries de dernière génération qui sont déployées dans les nouveaux modèles Tesla. La société d’Elon Musk est devenue en très peu de temps le plus gros client de cette matière devenue rare. La firme au T innove quotidiennement et trouve de nouvelles utilisations au graphène. Tableau de bord, revêtement de vitre, peinture chromatique, sellerie connectée, reconnaissance chromosomique : la liste des projets de recherche est longue.

Mais Tesla n’est pas la seul intéressée par cette ressource. La société Bic planche également sur le développement de nouveaux concepts de stylos et porte-mines. Les jours de la traditionnelle mine en graphite sont comptés. Les futures mines en graphène seront 4 fois plus performantes et permettront d’écrire sur tout type de surface. La gomme au graphène permettra d’effacer toutes les ratures quelques soit le stylo utilisé.

Autre domaine où la demande de graphène explose : l’agroalimentaire. Le géant Danone teste actuellement des recettes de yaourts au « graphène actif » en remplacement de son traditionnel « bifidus actif ». Ces laitages sont en cours de validation par des tests cliniques basés sur le ressenti subjectif d’un panel de 72 consommateurs. Danone compte commercialiser ses yaourts dopés à la 5G dès le mois d’avril.

2022 sera-t-elle l’année de l’avènement du « tout graphène » ?

Laisser un commentaire

RELATED ARTICLES

POPULAIRE

A (RE)LIRE

Commentaires