35.2 C
Valence
samedi 20 juillet 2024
AccueilInfo localeDécouverte - La cathédrale de Valence révèle encore ses secrets

Découverte – La cathédrale de Valence révèle encore ses secrets

Les valentinois·es ne la remarquent même plus mais elle veille pourtant sur la ville depuis plus de 900 ans. Cette vieille dame, la cathédrale Saint-Apollinaire, nous cache encore bien des secrets. L’un d’eux vient d’être tout récemment révélé par une équipe de chercheurs.

L’architecture toute particulière de ce monument révèle toutes les péripéties de son histoire. Frappé par la foudre, détruit à maintes reprises et autant de fois incendié, cet édifice a toujours été reconstruit pour devenir le majestueux ouvrage que l’on connait aujourd’hui et qui domine la vieille ville.

Cette histoire, les experts des bâtiments religieux la connaissent bien mais c’était sans compter sur l’extraordinaire travail de deux jeunes chercheurs hollandais qui ont cette année découvert une facette méconnue de la cathédrale : ses souterrains jusque-là inexplorés.

Philip, nous raconte l’origine de sa relation avec la cathédrale Saint-Apollinaire :

Chaque été depuis que je suis tout petit, nous passions avec ma famille par Valence pour rejoindre notre lieu de camping estival. Et chaque été, les quelques secondes (ou minutes selon les bouchons) pendant lesquelles je pouvais apercevoir la cathédrale étaient pour moi le meilleur souvenir des vacances.

Je ne sais pas expliquer cette attirance pour elle mais j’ai toujours su que nous étions liés et que j’y accomplirai de grandes choses.

Philip Katrin, historien de l’architecture

Philip et Erik, son ami de l’école d’architecture historique d’Amsterdam, sont des explorateurs de la nouvelle génération. Ils ont recouru à beaucoup d’ingéniosité et à de nouvelles méthodes d’analyse pour percer le secret de ce lieu saint. Ils ont tout d’abord classiquement débuté leurs recherches par l’étude de plusieurs dizaines d’écrits et autres gravures anciennes faisant allusion à la construction de la cathédrale au XIe siècle pour reconstituer les plans des d’architectes de l’époque.

Malgré leur travail acharné, des zones d’ombre persistaient sur leurs plans. C’est à cette étape de leur investigation qu’ils ont eut la brillante idée de reconstituer l’édifice sur le jeu Minecraft afin de mieux visualiser l’apparence de la cathédrale à la fin de sa construction. Le visuel obtenu est légèrement différent de l’architecture actuelle du bâtiment mais l’on reconnaît tout de même quelques courbes spécifiques de celui-ci.

Vue de l’intérieur de cathédrale modélisé sur Minecraft

Nous sommes tous les deux passionnés de jeux-vidéos et avons passé des heures à jouer ensemble à Minecraft, ce jeu d’aventure et de construction à base de blocs.
Face à tous les croquis que nous avons dessinés durant notre recherche, l’idée de reconstruire cet édifice sur Minecraft nous est apparue évidente, et surtout très fun !

Erik Hunter, architecte de l’Histoire

C’est grâce à ce travail de bâtisseurs numériques qu’ils ont pu retrouver la pièce manquante à leur puzzle. Et quelle pièce ! Ce n’est pas moins qu’un souterrain de 8m de long débouchant sur une crypte de 18m2 que les deux geeks hollandais ont identifié sous l’édifice valentinois.

Après de nombreuses vérifications, Erik et Philip ont pu partager leur découverte avec des historiens locaux afin d’organiser des recherches physiques sur le site de la cathédrale qui ont débutées cette semaine.

Les premiers résultats sont plutôt concluants car une cavité a bien été détectée sous le sol de la nef de l’édifice, comme prédit par les deux chercheurs. La suite des recherches se poursuivra fin août, quand les deux hollandais rentreront de leurs vacances.

Laisser un commentaire

RELATED ARTICLES

POPULAIRE

A (RE)LIRE

Commentaires