Ce lundi, l’Ardèche a été victime du plus grand feu de forêt de l’été dans le secteur de Joannas. Avec l’aide de plusieurs bombardiers d’eau, les pompiers ont réussi à contenir l’incendie qui a ravagé environ 10 hectares. L’enquête des Gendarmes s’oriente très fortement vers un rassemblement festif qui se tenait proche de la zone.

Depuis plusieurs jours un groupe de jeunes a envahi un champ libre dans le Sud Ardèche pour faire la fête une dernière fois avant la rentrée scolaire. Tous les ingrédients sont réunis pour passer de bons moments entre amis : musique, guitare au coin du feu, alcool et sûrement d’autres substances plus ou moins autorisées.

Cette bande d’environ 60 fêtards a passé son week-end à s’amuser dans une ambiance bon-enfant et détendue avec plusieurs activités au rendez-vous comme le ventriglisse, le ballon prisonnier ou encore les concours de pets enflammés.

C’est justement lors de cette « épreuve » que les jeunes ont apparemment perdu le contrôle et laisser s’embrasser des bottes de foin sur lesquelles étaient positionnés les « athlètes ». Virginie, membre du jury et témoin de l’évènement, nous raconte ce qu’elle a vu :

Tout a bien commencé, les participants étaient en ligne et attendaient leur tour pour « allumer la mèche ». Tout le monde savait que le record de la flamme la plus grande allait surement être battu car le vainqueur de l’année dernière remettait son titre en jeu et s’était entrainé durant les périodes de confinement »

Virginie, 22 ans, étudiante en Droit

Les premiers concurrents se lancent et leur « performance » est plutôt décevante. Leur flamme ne dépasse guère les 15 à 20 centimètres. Malgré cela, le public continue d’encourager les autres participants qui attendent gentiment les fesses en l’air en attendant le top départ.

Il est environ 15h lorsque le favori de l’épreuve se met en place pour « envoyer la purée ». C’est là que tout va basculer. Steve, qui souhaite garder l’anonymat, est alors sûr de sa technique et de son entraînement basé sur un régime alimentaire strict.

Dès que l’arbitre a donné son feu vert, Steve est devenu tout rouge et a décocher un pet comme on n’avait jamais vu ! La flamme a atteint facilement la ligne des 1m50 ! Le problème c’est que toute la paille a coté s’est rapidement embrasée.

Virginie

La suite vous la connaissez, l’incendie a prit de l’ampleur et a réduit en cendres près de 10 hectares. La petite fête a donc été rapidement écourtée et tout ce petit monde a prit la poudre d’escampette.

L’enquête est prise très au sérieux car de nombreux témoignages mettent en cause une probable fraude de Steve lors de ce concours. Il aurait en effet dépassé la dose limite de Chili Con Carne et de cassoulet la veille de la compétition. La fédération française de pet enflammé a été saisie et devrait prendre des mesures rapides concernant ces compétitions clandestines.

One thought on “Ardèche – Le feu de forêt aurait été causé par un concours de pets enflammés”
  1. Vous semblez avoir une belle inspiration scatologique à info liberté, au moins vu deux articles! C’est très marrant, en tout cas ça fait parler de vous. Est ce une manière de tordre le cou au ton habituellement hyper anxiogène des articles sordides de faits divers? Si c’est le cas, bravo! Il y en a marre de ce ton violent, qui ne reflète en rien la diversité des activités de la société. Vivement le retour d’un journalisme plus authentique et pertinemment provocateur

Laisser un commentaire